L’ÉQUIPE

L'EQUIPE

Annabelle MAUSSION

Née au Mans en 1989, elle commence la danse à 6 ans dans l’école de danse d’Anne CHAZAUD puis intègre à ses 20 ans l’Institut de Formation Professionnelle Rick Odums où elle se forme d’abord pendant 3 ans à la danse jazz. C’est là-bas qu’elle découvrira aussi la technique Graham ce qui l’incitera à étendre ses compétences et découvrir le vaste univers de la danse contemporaine. C’est donc à l’École de Danse Contemporaine de Paris ACTS qu’Annabelle poursuit sa formation. Elle traverse différents univers chorégraphiques (Claude Brumachon, Emanuel Gat, Yvann Alexandre…) et c’est à la suite d’un stage professionnel dans la compagnie DCA de Philippe Decouflé qu’elle comprend combien il est important d’avoir son propre univers. Le sien sera fourni de folie, d’humour et de liberté… En 2015, elle crée la compagnie Marbelle main dans la main avec Margot RUBIO.

Margot RUBIO

Née à Fontainebleau en 1992, elle commence la danse dès ses 3 ans. Formée d’abord à l’école Brigitte Froget selon la méthode Popard, elle poursuit son parcours dansé dans un but professionnel au sein de diverses écoles parisiennes: Studio Harmonic, Institut de Formation Professionnelle Rick Odums et Ecole de Danse Contemporaine de Paris ACTS. C’est dans la grande famille de la danse contemporaine qu’elle trouve sa place, prenant plaisir à explorer, improviser, désarticuler le mouvement. Elle découvre de nombreux univers au travers de divers stages en compagnies (Claude Brumachon, Pedro Pauwels, Rachid Ouramdane..) et d’ateliers auprès de différents chorégraphes. Son envie dévorante de danser ne la quitte pas et elle fonde en 2015 la compagnie Marbelle aux côté d’Annabelle MAUSSION. En 2018 elle intègre le collectif suisse Le Lokart pour les créations Argile et Les vivants ainsi que pour la reprise de rôle de la pièce Nomade.

Pauline SARRAZIN

Née à Paris en 1993, elle commence la danse à l’âge de 4 ans, d’abord au conservatoire. Puis elle intègre un sport étude en danse, ce qui lui permet d’entrer en parallèle à l’Institut de Formation Professionnelle Rick Odums spécialisé en danse jazz où elle rencontre Annabelle et Margot. Elle poursuit ensuite sa formation à l’École Supérieure Chorégraphique ACTS dans laquelle elle découvre et approfondit la danse contemporaine, elle y élargit sa vision de la danse et se nourrit d’univers variés notamment grâce à plusieurs stages en compagnies (Claude Brumachon, J-C Gallotta, Yvann Alexandre..). C’est ainsi que son goût pour l’aventure et la découverte chorégraphique grandit. En 2016, elle clôture ses années de formation et est propulsée dans la vie d’artiste, une vie alliant curiosité, passion et liberté. En 2017 elle intègre la Cie Laetitia Arnaud à Paris pour la création Extinction des feux.

Jérôme ALBERT

Né en 1994 il commence rapidement la danse sous l’égide de Claudine Kamoun-Allen à Genève. Dans un premier temps tourné vers le classique, il découvre la danse contemporaine à l’âge de 12 ans et intègre par la suite à 15 ans l’École Supérieure de Danse de Cannes Rosella Hightower sous la direction de Paola Cantalupo. Il effectue un cycle danse étude ainsi que le cannes jeune ballet et obtient dans le même temps une licence en Art-danse à l’université de Sophia Antipolis. Durant sa formation il a la chance de travailler en alternance au sein du Groupe Urbain d’Intervention Dansé d’Angelin Preljocaj. Il travaille par la suite avec plusieurs chorégraphes tels que Myriam Hervé-Gil, Cindy Van Arcker, Gianni Santucci.

Corentin CRONIER

Né en 1991, il commence la danse à l’âge de 11 ans au Conservatoire Départemental de Mantes la Jolie et poursuit son apprentissage à l’Institut De Formation Professionnelle Rick Odums en danse Jazz. Par la suite, il rejoindra ACTS / École de Danse Contemporaine où il approfondira et affinera sa technique aux côtés de chorégraphes comme Pedro Pauwells, Gil C Harush, Kaori Ito, Ivan Perez, Sylvain Groud, Carys Staton… En 2015, Corentin danse pour le CCN de Nantes dirigé par Claude Brumachon et Benjamin Lamarche dans la pièce « Indicibles violences ». Par ailleurs, il fait partie de la Compagnie Julie Sicard, avec laquelle il participe à deux créations Nanosh et No Mans Land en 2017. Toujours en quête de nouvelles sensations, Corentin plonge le corps en matière puisant sa danse dans le sol et la spirale à l’écoute du flux.